CARNET D'ADRESSES

Tu l'as, tu as le pouvoir

Archives Mensuelles: janvier 2013

Une démarche d’Intelligence Economique dans mon entreprise ?

Dans quel but ? Qui ? Avec qui ? Quand ? Où ? Comment ? Combien ? Qu’est-ce que cela va m’apporter ?

options #2L’environnement économique est aujourd’hui extraordinairement mouvant. Fluctuation des commandes, manque de visibilité, augmentation des coûts, fragilité des fournisseurs, versatilité des consommateurs, cycles de vie des produits de plus en plus courts, réglementations changeantes, agressivité des concurrents voire pratiques déloyales, autant d’éléments que l’entreprise doit prendre en compte rapidement.

Adopter une démarche d’intelligence économique pour une entreprise, c’est connaître davantage son environnement économique dans le but d’une meilleure anticipation non seulement des opportunités, par de l’innovation notamment, mais également des menaces
potentielles qui l’entourent.

Lire la suite

Communication Financière – Le silence est parfois d’or

com financiere silenceAfin d’éviter les risques de délits d’initiés, il convient de respecter une période de silence avant l’annonce des résultats de l’entreprise (« quiet périod »).

Ce qui nécessite une règle de fonctionnement interne, malheureusement trop rare…

Pourquoi une « quiet period» (ou période calme) ?

Elle correspond au délai qui précède l’annonce des résultats annuels, semestriels, des informations trimestrielles et parfois certaines opérations financières.

Au cours de cette période, allant de deux semaines à un mois, les entreprises doivent s’abstenir de contacts avec les analystes et les investisseurs et les dirigeants ne s’entretiennent pas avec les médias.

Lire la suite

Sources d’information ouvertes : Les trésors de la BNF

bnf2La Bibliothèque Nationale de France (BNF) est une source inépuisable de documents et d’informations.  Nous connaissions tous les Signets de la BNF (http://signets.bnf.fr/) qui proposent une sélection de sites commentés dans des tas de domaines.

Mais voici le Site Pédagogique de la BNF (http://classes.bnf.fr/) qui rassemble plus de 80 dossiers, des facsimiles de manuscrits et de brouillons d’écrivains, de penseurs et de compositeurs, des pistes pour les professeurs avec des jeux en ligne, des livres à feuilleter, des vidéos comme celle d’Alberto Mangel sur la lecture (http://goo.gl/M22DI).

Même si le site connaît quelques ratés techniques, il est une merveilleuse source d’inspiration pour tous les amoureux des livres et des arts.

Lire la suite

Un lobbying anti-IFRS de puissants groupes français

ifrs gaapQu’ont apporté les normes IFRS ?

Au début des années 2000, l’Europe était confrontée à un multilinguisme comptable contraire à ses traités, notamment au Traité de Rome car des normes harmonisées sont nécessaires à la libre circulation des hommes et capitaux.

Mais les tentatives de directives comptables européennes avaient échoué et adopter les normes américaines aurait conduit l’Europe à ne pas avoir voix au chapitre.

Il a donc été décidé d’adopter, au moins pour les sociétés cotées, ce qui s’appelait à l’époque les normes « IAS », moyennant un processus d’homologation permettant de ne pas perdre la main. Ces dernières années, la crise a révélé que, plus que jamais, il fallait un langage comptable mondial.

Lire la suite

L’auditeur interne : un expert bardé de diplômes

En quoi consiste le métier d’auditeur interne ?

audit interneIl traque les risques ! « L’auditeur interne évalue les dispositifs de contrôle déployés pour réduire les risques, c’est-à-dire l’impact ou la probabilité de survenance d’événements qui peuvent affecter les objectifs d’une entreprise », précise Philippe Mocquard, directeur général de l’IFACI (Institut Français de l’Audit et du Contrôle Internes). Avec un but : améliorer les résultats d’une société.

Pour cela, l’auditeur interne analyse les pratiques des services (commercial, comptable, informatique, etc.) d’une entreprise, propose des plans d’action pour en optimiser les procédures et l’organisation et s’assure de la mise en œuvre des recommandations.

Il peut travailler soit au sein de l’entreprise même, soit dans un cabinet extérieur, qui conseille les sociétés, notamment de taille moyenne, dans des domaines où elles manquent d’expertise.

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :