CARNET D'ADRESSES

Tu l'as, tu as le pouvoir

Pascal Lamy : « Le débat sur le protectionnisme n’est pas majeur dans le monde »

Pascal Lamy, directeur général de l’Organisation Mondiale du Commerce, estime que « Louis Gallois a raison quand il note que le degré de participation de la population à la production de biens et de services est trop faible par rapport aux autres pays ». Extraits.

Vous publiez, aujourd’hui, avec l’OCDE une nouvelle mesure du commerce en valeur ajoutée et non en termes bruts. Pourquoi ?

Pascal Lamy : « Le débat sur le protectionnisme n\'est pas majeur dans le monde »

Quand j’entends encore dire qu’un dollar d’exportation chinoise vers les Etats-Unis est un dollar subtilisé aux agriculteurs ou aux salariés américains, et j’entends parfois le même discours en Europe, il devient urgent de remédier à cette vision erronée.

Quels en sont les principaux résultats ?

L’attention extrême portée par l’opinion publique sur les balances commerciales bilatérales se révèle infondée. Les pays qui exportent le plus sont ceux qui importent le plus. Ces pays, à l’exemple de l’Allemagne en Europe, créent grâce à leurs volumes d’échanges commerciaux davantage d’emplois dans leur économie. L’Allemagne exporte plus que la France aussi parce qu’elle importe plus que la France.

Ce nouveau paysage commercial et industriel rend-il vain toutes mesures protectionnistes que pourrait prendre un pays pour protéger son industrie ?

J’observe que le débat sur le protectionnisme n’est pas majeur dans le monde. C’est un débat très franco-français.

Si le protectionnisme n’est plus d’actualité. Que peut faire la France pour participer pleinement à cette globalisation des processus de production et enrayer le déclin de l’emploi et de son industrie ?

En France, « Louis Gallois a raison quand il note que le degré de participation de la population à la production de biens et de services est trop faible par rapport aux autres pays ».

Source : www.lesechos.fr

Tout à fait d’accord avec Pascal Lamy quand il dit « …n’est pas majeur dans le monde. »

Il faut toutefois nuancer ces propos en ajoutant quà mon sens, il y a nécessité d’avoir un Etat Stratège capable de définir des orientations commerciales, industrielles…claires pour le développement et la sécurité.

L’équilibre ici sur la question du patriotisme économique ou même du libéralisme dans un monde toujours plus globalisé, consisterait à situer très précisément le rôle, les enjeux et les responsabilités des politiques publiques en faveur du développement des secteurs d’activité et de l’économie réelle adapté au contexte, à l’évolution et aux perspectives de chaque pays.

Marc AMAND

Directeur Associé

ILEADS Consulting

Publicités

Une réponse à “Pascal Lamy : « Le débat sur le protectionnisme n’est pas majeur dans le monde »

  1. Dutheuil Gisèle 17/01/2013 à 7:57

    « si les marchandises ne traversent pas les frontières, les armées le feront » Frédéric Bastiat

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :