CARNET D'ADRESSES

Tu l'as, tu as le pouvoir

Ne pas maîtriser sa présence sur le Web

e-reputationRisque 01 : Ne pas être présent sur le Web, c’est accepter de laisser le monopole des conversations aux autres.

Pour une entreprise, pour une marque il est aussi important que pour une personne de savoir ce qui se dit d’elle.

Si en tant qu’êtres communicants et réceptifs à la critique, à la remarque et aux encouragements, nous ne tenions pas compte de ces indices pour évoluer et modifier notre comportement, nous serions tous des autistes consentants en puissance.

Il en est de même au sein de l’entreprise : comment savoir alors comment se positionner par rapport à ses concurrents ? Comment savoir si un produit plaît au public-cible sans se soucier des retours clients ? Comment développer de nouveaux produits en ignorant les attentes de ses clients potentiels ?

Laisser le monopole des conversations aux autres, c’est aussi et surtout, laisser ses concurrents s’en donner à cœur joie en cas de problème.

C’est ce qui est arrivé il n’y a pas si longtemps à la marque de vêtements Petit Bateau, le Bad Buzz ayant été relayé et attisé, principalement  par des community managers d’autres marques. A lire sur l’excellent blog CYROUL (http://goo.gl/TUZH5)

e reputation2Risque 02 : Ne pas maîtriser sa présence sur le Web, c’est risquer d’avoir une image chaotique, voire négative

Inutile de vous parler du bad buzz essuyé par Cadbury et son produit Kit Kat, détourné par GreenPeace cherchant à démontrer l’utilisation nocive de l’huile de palme. Vous pouvez revoir la vidéo sur Youtube : http://goo.gl/iIky3

Le Web déverse chaque jour son lot de bad buzz plus ou moins bien géré par les entreprises prises à partie sur la toile.

Le but ici, n’est pas de vous livrer une énième liste de ce qu’il faut et ne faut pas faire, mais plutôt de répertorier les conséquences d’une mauvaise gestion de sa présence sur le Web, en clair : voilà ce qu’il risque de vous arriver si votre e-reputation est mise à mal sur le Web et si vous ne réagissez pas ou mal.

✔ Votre image, votre marque, vos produits peuvent être usurpés ou détournés de leur contexte – cas Kit Kat

✔ Des commentaires dégradants, dénigrants, des insultes, la diffusion virale d’avis négatifs de consommateurs, de rumeur et de fausses informations peuvent coller durablement à votre image – cas Petit Bateau

✔ Un phénomène de mass crowding peut vous imposer de réagir dans l’urgence de manière disproportionnée (retrait, remboursement ou remplacement de produits, prise en charge de frais, arrêt de la chaîne de production…) – cas Kryptonite – lire l’analyse sur le blog Sampleo : http://goo.gl/sLdY9

Vous l’aurez compris, il est fondamental, si une information erronée ou mensongère venait à être publiée sur vous, de la contre-carrer immédiatement, tout en consolidant votre propre présence, qui doit être contrôlée.

Une identité numérique bien gérée, préserve votre intégrité et celle de votre entreprise.

Source : www.easi-ie.com

Et ne pensez pas que nous ne sommes pas concernés en Côte d’Ivoire. Très régulièrement, ILEADS est sollicitée sur des problématiques similaires, en l’occurrence, des atteintes à l’image de Dirigeants d’entreprises dans la presse papier ou sur internet. Alors, vigilance !

Marc AMAND

Publicités

Une réponse à “Ne pas maîtriser sa présence sur le Web

  1. Kolo Nath Ouattara 28/01/2013 à 5:03

    La pratique de la veille et de l’intelligence stratégique au quotidien est le seul moyen qui nous ouvrira les yeux pour maîtriser notre environnement. D’ou je vous convie à cela.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :