CARNET D'ADRESSES

Tu l'as, tu as le pouvoir

Comment s’appuyer sur son DRH lors d’une prise de poste

drhPour connaître les équipes, leur fonctionnement et les rapports de force moins manifestes au sein de l’entreprise, le directeur des ressources humaines constitue un guide précieux soutient une tribune de Jean-Christophe Sciberras, président de l’ANDRH.

Le duo patron DRH : une relation intense

Dès les premières heures de la prise de fonction d’un top manager, la première personne qu’il rencontre, longuement, est son directeur des ressources humaines : « Le rendez-vous avec le DRH, l’homme qui connaît les hommes, constitue le moment le plus important pour découvrir ceux avec qui l’on va travailler », souligne Jean-Christophe Sciberras, DRH France et directeur des relations sociales du groupe Rhodia.

Cette première réunion, dense, doit permettre au nouvel arrivant d’avoir une meilleure connaissance du paysage de l’entreprise et de son organisation. Il en retient des données quantitatives sur les effectifs, la pyramide des âges, les flux de recrutement, mais aussi des informations précieuses sur les rapports entre les collaborateurs, les incidents et les succès des derniers mois…

« Des évènements et des éléments que tout le monde connaît, sauf lui, précise Jean-Christophe Sciberras. En l’alertant sur les sujets brûlants, les entités en difficulté et les problèmes sociaux du moment, le DRH l’aide à combler l’effet de décalage. »

C’est en même temps un moment de vérité pour les deux interlocuteurs, qui au-delà des compétences techniques peuvent vérifier si le courant passe ou pas entre eux. On change rarement à la fois le numéro un et le DRH, mais ils doivent rapidement sentir s’ils résisteront à l’épreuve du temps.

Prévenir les obstacles

Il ressort d’une enquête, réalisée par l’ANDRH en septembre 2010, que les principales difficultés rencontrées, côté dirigeants, sont dues à une impatience d’imprimer sa marque sans prendre le temps d’observer et de comprendre, à un manque d’attention à l’équipe ou à un trop gros écart entre les fonctions antérieures et les nouvelles. Les conclusions de cette enquête démontrent que l’entreprise et le cadre sont coresponsables du processus de prise de poste.

Qui voir ? Dans quel ordre ? Qui sont les hommes clés, les relais d’opinion ? « Le DRH sert de guide, analyse Jean-Christophe Sciberras, pour éviter au nouveau venu de commettre des impairs. L’enjeu est que la greffe prenne et c’est loin d’être évident. »

Le DRH organisera, par exemple, rapidement une rencontre avec les organisations syndicales, qui n’apprécieraient pas de se sentir reléguées à un rendez-vous lointain. Et quand le dirigeant entame son tour systématique de l’entreprise, il continue à rester en contact quotidien avec le DRH, sous forme de questions/réponses, en instantané.

Source : www.lesechos.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :