CARNET D'ADRESSES

Tu l'as, tu as le pouvoir

Le planning des 100 premiers jours

100Trois mois pour engranger des informations, comprendre l’entreprise et faire rapidement des propositions de changement : l’agenda d’une prise de poste est stratégique.

Ce qui n’est pas réalisé dès le début risque de ne jamais se rattraper.

Faire connaissance avec l’entreprise

Les premiers jours de son entrée en fonction, le nouveau dirigeant se concentre sur les hommes. Un numéro un s’entretiendra longuement avec son adjoint et avec son DRH.

Puis c’est au tour de l’ensemble des directions, il consulte aussi les commerciaux et reçoit les clients importants. Si l’entreprise est dispersée, il engage un tour des différents sites.

Nommée directrice des ressources humaines et membre du comité de direction du PMU, le 5 novembre 2012, Mylène Collin est arrivée dans l’entreprise le 15 octobre et a bénéficié de trois semaines d’immersion : « J’ai passé trois semaines sur le terrain pour comprendre l’entreprise, ses grandes fonctions, les différents métiers… rencontrer toutes les directions, tous les patrons des directions régionales. C’est une chance d’avoir pu le faire en étant en double commande, avec mon prédécesseur, car le quotidien absorbe vite. »

Former son équipe

Le nouvel arrivant réorganise le travail d’abord avec ses plus proches collaborateurs : « La première semaine opérationnelle, j’ai fait connaissance avec mes équipes – 35 personnes, confirme Mylène Collin. J’ai réalisé environ 80% d’entretiens individuels, afin d’envisager de nouvelles perspectives pour l’équipe de RH. »

C’est le moment d’impulser sa méthode. L’occasion de marquer une rupture dans les habitudes : remplacer, par exemple, de grandes réunions, un peu formelles, par des réunions en petits groupes plus efficaces.

Aborder les sujets stratégiques

Rencontrer le comité d’entreprise, les partenaires sociaux, identifier les points de frictions et les points faibles de la société… A partir de la cinquième semaine, le dirigeant se plonge dans l’analyse du bilan et identifie les leviers de rentabilité de l’entreprise.

Dans cette période, il est recommandé de surveiller les dépenses, avant d’établir ses propres priorités, et d’engager des «victoires rapides», visant à renforcer la solidité financière,  en attente d’une analyse plus fine.

Communiquer sa vision de l’entreprise

Tant pour ses équipes que pour son conseil d’administration, le dirigeant récapitule dans un document  les points essentiels de sa stratégie : « Je me suis donné un mois et demi pour construire ma vision des ressources humaines de l’entreprise pour les trois ans à venir, indique Mylène Collin. J’ai déjà soumis des propositions au Président et au directeur général.

Après quelques ajustements, je suis en mesure de présenter, en janvier 2013, un rapport écrit au comité de direction pour vérifier que nous sommes bien en phase et valider une feuille de route définitive. » Après les 100 jours, viendra le temps d’explorer de nouvelles opportunités pour l’entreprise.

Source : www.lesechos.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :