CARNET D'ADRESSES

Tu l'as, tu as le pouvoir

Côte d’Ivoire – Développement d’une stratégie d’adaptation au changement climatique et d’un programme pour la région côtière

Vue aérienne du quartier du plateau à Abidjan 27 12 2010_0Avec ses 550 km, la Côte d’Ivoire est – après le Nigeria – le pays d’Afrique de l’Ouest possédant la côte la plus longue. La région est caractérisée par une biodiversité riche et unique, mais souffre d’une pression intense générée par les activités humaines telles que l’agro-industrie, l’urbanisation, la pêche, le tourisme, etc.

Dernièrement, les effets du changement climatique ont aggravé les effets déjà existants de la pression humaine sur le capital naturel. En particulier, l’érosion côtière causée par un niveau de la mer en hausse constante est devenue une réelle menace pour les infrastructures existantes et les activités économiques.

Comme les prévisions sur les effets globaux du changement climatique suggèrent une élévation supplémentaire du niveau de la mer, une érosion encore plus forte est à prévoir au cours des prochaines décennies venir au niveau des zones côtières de basse altitude.

Dans ce contexte, le pays a revu ses principales politiques et stratégies de réduction de la pauvreté, de développement et de relance économique. Ces documents ont unanimement mis l’accent sur une meilleure gestion des zones côtières, liée à l’élévation du niveau de la mer et à l’érosion côtière (Plan national de développement 2012-2015).

Objectifs 

Afin d’aider le pays à l’élaboration d’un programme solide pour l’adaptation aux effets négatifs du changement climatique sur la zone côtière de la Côte d’Ivoire, le ministère de l’Environnement et du Développement Durable a sollicité l’assistance d’un expert international en gestion des zones côtières et en changement climatique auprès de l’Instrument d’Aide au Climat.

Résultats

L’équipe d’experts de l’IAC a effectué une mission de 4 semaines afin de préparer une stratégie d’adaptation de la zone côtière.

La mission comprenait un examen des documents pertinents, des évaluations de terrain de la situation et l’organisation d’un atelier afin de discuter la priorisation des actions identifiées.

La proposition de stratégie a été préparée à l’aide de fiches d’identification des projets identifiés comme prioritaires par les parties prenantes. La stratégie est maintenant entre les mains du ministère de l’Environnement et du Développement Durable pour la finalisation, l’approbation et la  mise en œuvre.

Source: gcca.eu

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :