CARNET D'ADRESSES

Tu l'as, tu as le pouvoir

Quelques conseils pour protéger votre marque sur les médias sociaux

social-media-policyLes médias sociaux offrent à l’entreprise moderne de nombreuses opportunités d’optimiser les interactions avec sa clientèle, de suivre les nouvelles tendances, voire de tirer parti de l’immédiateté de ce canal en réalisant des études de marché en temps réel.

Ils permettent également à une entreprise d’être à l’écoute de ses clients, de prendre note de leurs avis et d’adapter en conséquence ses offres et son service à la clientèle.

 

Les avantages de l’intégration des médias sociaux dans une stratégie marketing élargie sont évidents du fait de l’augmentation des budgets alloués au numérique, comme l’indique une étude Gartner qui table sur une hausse de 10 % des sommes consacrées au marketing digital en 2014.Cependant, le caractère viral, l’instantanéité et l’omniprésence de ces réseaux et applications présentent également des inconvénients que les entreprises négligent souvent, par exemple la nécessité de surveiller les questions liées à la protection des marques, notamment les usurpations de marques et de comptes et les contrefaçons.

C’est ce que confirme une enquête de Grant Thornton, révélant que 59 % des entreprises ne procèdent à aucune évaluation des risques lorsqu’elles élaborent leur stratégie en matière de médias sociaux.

Il est donc essentiel d’intégrer une forme de protection des marques dans le cadre d’une stratégie globale de marketing digital, non seulement pour permettre à l’entreprise de mettre à profit les médias sociaux, mais aussi pour éviter la perte d’une clientèle et d’une confiance dans la marque durement acquises, tout en lui offrant la possibilité d’interagir individuellement avec ses clients.

Le danger est que, les marques se servant de ce média pour se présenter aux consommateurs sous un visage humain, bon nombre de ceux-ci risquent de prendre pour argent comptant tout ce qui apparaît sur les comptes d’une marque sur les réseaux sociaux.

Avant de se pencher sur la question majeure de ce qu’il est possible de faire du point de vue de la protection des marques, il importe de comprendre exactement à quels risques une marque s’expose.

Médias sociaux : quels risques pour les marques ?

L’un des principaux risques pour une marque est l’usurpation. La nature d’Internet fait que des usurpateurs peuvent utiliser des éléments tels que des images ou photos protégées par des droits de reproduction, ou encore des noms ou slogans déposés, pour communiquer avec l’audience d’une marque en se faisant passer pour cette dernière.

Les motifs de ces usurpations varient, qu’il s’agisse de la recherche de gains financiers ou simplement de la volonté de discréditer la marque ou lui porter préjudice. Quelle qu’en soit la raison, ces agissements peuvent nuire à la perception et à la confiance des consommateurs.

Lorsque leurs motivations sont d’ordre économique, les escrocs et les faussaires peuvent se servir des médias sociaux pour tromper les consommateurs par des fraudes ou des contrefaçons. Pour ce faire, ils créent de fausses pages ou de faux profils en utilisant de manière illicite des éléments sous copyright et/ou des marques afin de se donner une apparence d’authenticité.

Par conséquent, comment une marque peut-elle faire en sorte de ne pas être victime d’escrocs, de contrefacteurs ou d’usurpateurs sur les réseaux sociaux ?

Nos principaux conseils pour la protection des marques

Préserver la sécurité et la santé d’une marque sur les médias sociaux est un effort constant qui exige une stratégie robuste pour la lutte contre les abus ou usurpations de marque. Il est possible d’intégrer un certain nombre de meilleures pratiques dans une stratégie globale de protection de la marque afin de contribuer à conserver la confiance des clients.

Conseil n°1 : prendre toutes les précautions

La marque doit être officiellement enregistrée sur une multitude de sites Web, blogs, microblogs, réseaux sociaux, etc. L’entreprise doit veiller à avoir effectué les démarches officielles appropriées dans ce sens en inscrivant proactivement ses marques comme noms d’utilisateurs sur les principaux réseaux sociaux, mais aussi sur les nouvelles plates-formes.

Certains réseaux sociaux disposent d’une procédure de vérification permettant aux marques ou aux entreprises de prouver leur authenticité. Pour les plates-formes qui n’offrent pas cette possibilité, l’entreprise peut faire en sorte que son site web officiel comporte des icônes, des informations et des liens explicatifs conduisant à son profil sur les différents médias sociaux.

En outre, même si l’entreprise peut déjà avoir déposé et/ou récupéré toutes les URL personnalisées (vanity URL) liées à sa marque, elle doit également prêter attention aux médias sociaux nouveaux venus, spécialisés ou moins connus. Avec l’essor des réseaux sociaux et l’apparition de nouveaux sites, ceux-ci doivent faire continuellement partie de la stratégie de protection des marques.

Conseil n°2 : faire preuve de vigilance

Les réseaux sociaux, et donc les escrocs qui les exploitent, évoluent constamment. Il peut être relativement facile pour les escrocs et faussaires d’usurper une marque sur Internet, c’est pourquoi ces réseaux doivent faire l’objet d’une surveillance permanente destinée à éviter les abus et à empêcher ces individus mal intentionnés d’aborder les clients. Il existe sur le marché des outils susceptibles de faciliter la recherche automatique, sur les médias sociaux, des cas d’utilisation illicite de vos marques.

Conseil n°3 : agir

Une fois un abus de marque identifié, il faut engager les actions appropriées. Celles qui peuvent varier suivant les circonstances et faire appel à un certain nombre de méthodes. L’entreprise peut ainsi prendre contact directement avec l’escroc ou l’usurpateur pour tenter de comprendre ses motivations et de lui expliquer en quoi ses agissements enfreignent les droits de la marque. Une autre solution consiste à cataloguer les activités frauduleuses et à en signaler l’auteur au site social concerné de sorte que ses responsables puissent sévir en vertu de leurs conditions d’utilisation du service.

Pour qu’une marque recueille les fruits de l’utilisation des médias sociaux dans le cadre de sa stratégie de marketing digital et protège ses clients des usurpateurs, il est crucial d’intégrer un volet médias sociaux dans une stratégie de protection des marques. Faute de cela, la crédibilité de la marque et la confiance de sa clientèle risquent d’en pâtir, avec des effets qui se feront sentir sur les résultats financiers de l’entreprise.

Source: lesechos.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :